V comme en Voiture !

Les distances et les moyens de déplacement sur terre ou sur l’eau ont toujours été un enjeu, à tel point que nos ancêtres voyageaient peu. Nombreux étaient ceux qui ne quittaient jamais leur région et même s’éloignaient rarement à plus d’une vingtaine de kilomètres de leur lieu de naissance. Certains se retrouvaient quand même surLire la suite « V comme en Voiture ! »

Z comme Zoom photographique sur ma famille paternelle

En mars dernier, plusieurs généalogistes blogueurs ont participé au challenge de raconter l’histoire de leur famille à travers sept photos. Les thèmes proposés étaient : la photo qui vous émeut le plus, la maison familiale, la photo mystère, un ancêtre au travail, la photo la plus ancienne, les animaux de la famille et une photoLire la suite « Z comme Zoom photographique sur ma famille paternelle »

J comme la Jurande des Relieurs et son abolition

Comme je l’ai déjà mentionné dans un article précèdent, mon ancêtre de 5e génération Charles Joseph Constant Guillaumant avait ouvert son propre magasin. L’entreprise Guillaumant (Constant) père et fils se divisait en deux entités. D’une part un magasin de vernis, de couleurs (teintures) qui vendait des produits d’ébénisterie en tous genres et d’autre part unLire la suite « J comme la Jurande des Relieurs et son abolition »

P comme Pargny-Filain

Je vous ai déjà parlé de mon arrière-grand-mère Aline qui avait été si importante pour sa fille Christine et pour mon père quand il était enfant. Née en 1860, elle était originaire de l’Aisne et plus précisément du petit village de Pargny-Filain situé à une vingtaine de kilomètres au sud-est de Laon, au sud deLire la suite « P comme Pargny-Filain »

V comme Vigneron en Orléanais

Jean Charles Barthélemy Guillaument (mon ancêtre de sixième génération ou l’AGP de mon AGP paternel) était le fils de Jean Mathieu Guillaumant et de Marie Chapeau, une fille de Herbilly dans la paroisse de Courbouzon située vingt kilomètres en aval de Meung sur la rive droite de la Loire. Ils s’étaient mariés en 1758, elleLire la suite « V comme Vigneron en Orléanais »

V comme Vivre pendant la Révolution

Récemment un défi était lancé d’écrire sur un prêtre réfractaire. Mais, dans ma famille paternelle, il n’y avait pas de gens d’église. Cependant, comme je l’ai déjà raconté mes ancêtres directs de 6e génération et ceux qui les avaient précédés vivaient à Meung-sur-Loire près d’Orléans dans le Loiret. En 1792, Marie Anne Gervaise (1771-1828) épousaLire la suite « V comme Vivre pendant la Révolution »

D comme Déserteur et Décoré

Mes cousins Mitton, il y a moins d’une semaine, j’en ignorais encore l’existence. Tout a commencé alors que j’essayais de trouver les dates de décès de mes ancêtres Boulet de cinquième et sixième générations qui ont vécu à Faverney en Haute-Saône. Le premier Mitton à entrer dans la famille, se prénomme Jean Claude et aLire la suite « D comme Déserteur et Décoré »

N comme Nourrices et Nourrissons

Cela fait quelque temps que je désire parler du système des nourrices qui était fréquemment utilisé jusqu’au 19e siècle mais jusqu’ici je n’avais pas trouvé d’exemple dans ma famille immédiate. Le plus proche est dans la famille Cuche dont je vous ai déjà parlé dans mon premier article sur les familles nombreuses. Le couple Cuche-GuillaumantLire la suite « N comme Nourrices et Nourrissons »

T comme Tombe familiale

Les tombeaux et caveaux de familles ont toujours été pour moi synonymes de richesse et de grande aisance financière. Ce qui n’est pas vraiment l’idée que je me faisais de ma famille Frey mais il semble qu’à une certaine époque c’était assez courant. C’est ainsi que le « caveau de famille » est une des premières chosesLire la suite « T comme Tombe familiale »

Q comme Quartier : vivre au Faubourg St-Antoine

Quand mes ancêtres se sont installés dans le quartier du Faubourg Saint-Antoine, ils étaient d’abord motivés par des considérations économiques et pratiques. Arrivant des pays de la Loire, où il lui était de plus en plus difficile de trouver du travail, à cause des changements économiques et du progrès, mon ancêtre Constant Guillaumant a probablementLire la suite « Q comme Quartier : vivre au Faubourg St-Antoine »