V comme en Voiture !

Les distances et les moyens de déplacement sur terre ou sur l’eau ont toujours été un enjeu, à tel point que nos ancêtres voyageaient peu. Nombreux étaient ceux qui ne quittaient jamais leur région et même s’éloignaient rarement à plus d’une vingtaine de kilomètres de leur lieu de naissance. Certains se retrouvaient quand même surLire la suite « V comme en Voiture ! »

J comme la Jurande des Relieurs et son abolition

Comme je l’ai déjà mentionné dans un article précèdent, mon ancêtre de 5e génération Charles Joseph Constant Guillaumant avait ouvert son propre magasin. L’entreprise Guillaumant (Constant) père et fils se divisait en deux entités. D’une part un magasin de vernis, de couleurs (teintures) qui vendait des produits d’ébénisterie en tous genres et d’autre part unLire la suite « J comme la Jurande des Relieurs et son abolition »

P comme Pargny-Filain

Je vous ai déjà parlé de mon arrière-grand-mère Aline qui avait été si importante pour sa fille Christine et pour mon père quand il était enfant. Née en 1860, elle était originaire de l’Aisne et plus précisément du petit village de Pargny-Filain situé à une vingtaine de kilomètres au sud-est de Laon, au sud deLire la suite « P comme Pargny-Filain »

N comme Négociantes, et autres professions reliées au commerce

En généalogie, on cherche toujours de nouvelles informations alors que chaque jour, ou presque, de nouvelles ressources sont numérisées. Aussi, en apprenant que les Archives nationales venaient de mettre en ligne les registres répertoriant les contrats de mariage des commençants parisiens entre 1829 et 1934, j’ai décidé de partir à la recherche de mes ancêtresLire la suite « N comme Négociantes, et autres professions reliées au commerce »

N comme Nourrices et Nourrissons

Cela fait quelque temps que je désire parler du système des nourrices qui était fréquemment utilisé jusqu’au 19e siècle mais jusqu’ici je n’avais pas trouvé d’exemple dans ma famille immédiate. Le plus proche est dans la famille Cuche dont je vous ai déjà parlé dans mon premier article sur les familles nombreuses. Le couple Cuche-GuillaumantLire la suite « N comme Nourrices et Nourrissons »

T comme Tombe familiale

Les tombeaux et caveaux de familles ont toujours été pour moi synonymes de richesse et de grande aisance financière. Ce qui n’est pas vraiment l’idée que je me faisais de ma famille Frey mais il semble qu’à une certaine époque c’était assez courant. C’est ainsi que le « caveau de famille » est une des premières chosesLire la suite « T comme Tombe familiale »

P comme Porteur d’eau

L’eau est essentielle à la vie et de nos jours, il suffit d’ouvrir le robinet pour qu’elle coule à flots. Mais, il n’en a pas toujours été ainsi, loin de là. D’abord, il fallait aller la chercher à la fontaine ou au puits. À Paris, les fontaines étaient principalement alimentées par la Seine et cetteLire la suite « P comme Porteur d’eau »

Q comme Quartier : vivre au Faubourg St-Antoine

Quand mes ancêtres se sont installés dans le quartier du Faubourg Saint-Antoine, ils étaient d’abord motivés par des considérations économiques et pratiques. Arrivant des pays de la Loire, où il lui était de plus en plus difficile de trouver du travail, à cause des changements économiques et du progrès, mon ancêtre Constant Guillaumant a probablementLire la suite « Q comme Quartier : vivre au Faubourg St-Antoine »

R comme Reconnaissance parentale

« Tout enfant né hors mariage est un enfant illégitime » Tant que les curés s’occupaient de tenir les registres d’état civil, la pratique voulait que les enfants soient baptisés dans les heures suivant la naissance. La cérémonie consignée au registre faisait mention du père, de la sage-femme ou encore du chirurgien comme étant le déclarant ainsiLire la suite « R comme Reconnaissance parentale »

E comme Entreprise Guillaumant père et fils 2/2

Dans mon article précèdent je vous ai raconté la brève histoire des entreprises Constant Guillaumant père et fils qui comprenait trois magasins sis 33 rue du Faubourg Saint-Antoine et 8 rue de Charonne. L’aventure avait tourné court à la mort prématurée de Constant qui n’avait que 55 ans. En 1856, soit trois ans plus tard,Lire la suite « E comme Entreprise Guillaumant père et fils 2/2 »